a-tire-d-ailes.blog4ever.com

solidarité, poésie, Burkina Faso partage de savoirs, idées de loisirs accessibles

ABC Burkina n°397bravo ! les femmes du Burkina ! exemple à suivre

abc Burkina n° 397

Les femmes qui étuvent le riz s’unissent pour être plus fortes !

 

Les femmes qui étuvent le riz s’unissent pour être plus fortes !


Les 12 et 13 novembre 2010, les représentantes des étuveuses de riz de riz du Burkina Faso se sont retrouvées à Ouagadougou. Elles se sont constituées en Union Nationales des Etuveuses de Riz du Burkina(UNERiz-B).

 

  Elles venaient des 7 grandes plaines (Bama, Banzon, Bagré, Mogtédo, Sourou, Douna et Karfiguéla) et de deux bas-fonds (Founzan et Tensobtenga), à raison de 5 femmes étuveuses par plaines ou bas-fonds.

Ces dernières années, le riz étuvé a pris une place importante dans la transformation du riz paddy au Burkina Faso. Les femmes étuveuses (en abrégé « étuveuses » dans la suite de ce document) qui faisaient de la petite transformation se sont lancées dans l’étuvage à une échelle plus importante, et parviennent à offrir un riz de qualité. 

  Cette activité donne des revenus supplémentaires aux femmes des plaines rizicoles, et par là participe au recul de la pauvreté. Les qualités nutritionnelles du riz étuvé sont bien meilleures que celles du simple « riz blanc ». De plus, au décorticage 100 kg de riz paddy vous donne environ 62 kg de « riz blanc », alors qu’il peut vous donner 72 % de « riz étuvé ». C’est dire que le riz étuvé est promu à un bel avenir, pourvu que les étuveuses soient bien organisées pour fournir un riz de qualité en quantité suffisante.

C’est pour renforcer leur organisation que les étuveuses viennent de créer l’Union Nationale des Etuveuses de Riz (UNERIZ). Au cours de cette rencontre, elles ont adopté les statuts de leur Union. L’article 8 précise bien ce que recherche ces femmes :
« L’Union Nationale des Étuveuses de Riz du Burkina Faso a pour but d’être un outil d’affirmation et de promotion du statut des Étuveuses de Riz. Elle permettra la concertation et la recherche de synergie pour une action commune de ses membres. Enfin, elle a pour finalité la promotion du riz étuvé local.

 

 L’article 9 détaille :

  • « L’UNERIZ a pour objectifs :
  • défendre les intérêts des organisations des étuveuses de riz du Burkina Faso
  • encourager et travailler à la professionnalisation des acteurs du secteur étuvage de riz
  • promouvoir le développement du riz étuvé
  • vulgariser et valoriser le riz étuvé (visibilité et accessibilité)
  • promouvoir la commercialisation et la consommation du riz étuvé
  • informer et former les membres des organisations des étuveuses ; capitaliser et diffuser leurs expériences pertinentes
  • encourager et accompagner la concertation et la structurations des organisations des étuveuses de riz…
  • promouvoir la solidarité entre les organisations membres de l’Union
  • représenter les étuveuses au niveau national et international …/…
  • défendre le label « Burkina » en matière de riz étuvé
  • promouvoir l’utilisation d’un matériel d’étuvage adapté
  • contribuer à mettre sur le marché du riz étuvé de qualité
  • participer à la gestion de la filière riz au Burkina


Le premier jour, les participantes ont adopté les statuts de l’Union, et le 13 elles ont élue les membres du Conseil de Gestion (18 membres). Le membres du conseil de gestion ont élu les 9 membres du Bureau, dont une Présidente, une Vice-Présidente, une Secrétaire Générale, une Trésorière, une Responsable à la Formation et une Responsable à l’Information.

Nous souhaitons « bon vent » à l’Union des étuveuses et à son Conseil de gestion.

 

Ouagadougou, le 13 novembre 2010
Maurice Oudet
Président du SEDELAN



18/11/2010

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres